Quel lien entre méditation et alimentation ?

Partagez

Il s’agit d’une nouvelle approche de l’alimentation, d’une nouvelle conscience de l’alimentation de son corps. Cela permet de faire la distinction entre la faim réelle et la faim de « quelque chose d’autre ». Étape 1 : Mangez lentement, en mâchant bien.

En plus de la méditation, le Mindful Eating est désormais ajouté comme remède pour surmonter cette période difficile, en particulier pour ceux qui sont contraints à l’enfermement.

Consacrer son temps libre à des activités productives lorsqu’on est confiné à la maison est un bon moyen de reprendre contact avec soi-même. Et de tirer le meilleur parti de son temps, tout en découvrant de nouvelles pratiques de bien-être.

1 – Manger en conscience

Manger lentement, en mâchant bien, favorise une bonne digestion et une sensation de satiété, fondamentale dans l’approche d’un régime. Nous ne la percevons qu’après 20 minutes à partir du début de la mastication. Si nous mangeons à la hâte, nous mangerons donc plus que nécessaire, sans savourer les aliments. Mais en augmentant notre poids, en avalant de l’air et en rendant la digestion difficile.

La pratique de la méditation peut également aider à vivre les repas avec une plus grande conscience, en pratiquant ce que l’on appelle « l’alimentation en pleine conscience ».

« La pratique de l’alimentation en pleine conscience consiste en une nouvelle approche de la nourriture, une nouvelle conscience de l’alimentation de son corps. Cela nous permet de faire la distinction entre la faim réelle et la faim de ‘quelque chose d’autre’. C’est pourquoi, dans le choix des aliments, il est bon de privilégier les aliments rassasiants qui nous aident à maîtriser notre appétit.

2 – Apprenez à méditer, en commençant par votre respiration

La méditation vous apprend à être plus conscient des émotions que vous ressentez et à apprécier les moments que vous passez avec vous-même ou vos proches. Se concentrer sur chaque instant et apprécier « l’ici et maintenant » favorise également la maîtrise du stress.

Apprendre à méditer en se concentrant sur la respiration, en vidant l’esprit des pensées superflues, est le moyen le plus efficace de commencer à cultiver sa conscience.

Lorsque vous méditez et que vous concentrez toute votre attention sur votre respiration, vous forcez votre esprit à entrer dans le présent, car la respiration ne peut exister que dans le moment présent. Avec une pratique répétée, cette technique simple vous aidera à renforcer votre conscience.

3 – Contrôlez votre posture

Pendant toute une journée, essayer d’être constamment conscient de la posture que l’on adopte permet d’atteindre un bien-être personnel.

Que vous soyez assis, allongé ou debout, le fait de porter toute votre attention sur votre corps a pour effet immédiat de restaurer votre conscience du présent.

Il s’agit simplement de prendre conscience des sensations que votre corps éprouve ici et maintenant – la pression de la chaise, le sol sous vos pieds ou une légère brise sur vos bras.

4 – Regarder, écouter, sentir – La méditation de la gentillesse

Après les premiers exercices d’introduction à la respiration et à la posture, la pratique d’un exercice de méditation simple tel que la « Méditation de la gentillesse » de Daniel Lumera aide à relâcher les tensions, à se déconnecter du monde extérieur et à réduire le stress et les inquiétudes.

« La méditation est une forme de nourriture régénératrice pour le corps, les émotions, les sphères mentales et existentielles. Nous pouvons considérer la méditation comme un complément à notre régime biologique, émotionnel et mental, car elle a un impact profond sur le ralentissement des processus de vieillissement (radicaux libres, mort cellulaire, inflammation), ainsi que sur l’humeur, la clarté mentale et la présence.

Quel lien entre méditation et alimentation ?

La méditation de la gentillesse est un entraînement biologique, émotionnel et mental aux sentiments de réciprocité, d’union et de coopération qui réduisent les niveaux de stress, les conflits et nous permettent de développer un esprit calme et concentré, d’améliorer notre santé psychophysique, de rétablir l’équilibre émotionnel et de développer des relations saines et attentives », explique Daniel Lumera.

Il ne reste plus qu’à commencer à intégrer ces quatre petits exercices de pleine conscience dans nos journées à la maison, en redécouvrant peu à peu combien le présent est agréable et combien l’esprit devient plus actif et alerte, procurant une nouvelle sensation de bien-être.

Méditation de la gentillesse

Après les premiers exercices d’introduction à la respiration et à la posture, vous pouvez commencer à pratiquer un exercice de méditation simple, la « méditation de la gentillesse ». Vous pouvez le faire tranquillement chez vous, en vous offrant un moment de bien-être. Vous pouvez choisir un moment de la journée où vous souhaitez vous consacrer à vous-même ou avez besoin de vous déconnecter du monde extérieur, pour réduire le stress ou les soucis. Il suffit de 15 à 20 minutes pour une séance de méditation divisée en quatre étapes de base :

  • Respirez profondément, redressez votre colonne vertébrale, fermez les yeux. Lentement, doucement, placez vos mains sur votre cœur et portez votre attention sur le contact et la sensation que vos mains vous permettent de ressentir à ce contact, comme s’il s’agissait des mains d’un être cher. Portez toute votre attention sur le cœur, sur son rythme. Souriez à votre cœur, en lui dédiant cet acte de bonté.
  • Appelez un être cher en face de vous. En gardant les yeux fermés, regardez-la s’approcher et partagez ce moment avec elle au-delà du temps et de l’espace. En la remerciant de sa présence dans votre vie, en lui faisant une légère révérence. Un acte de gentillesse pour la remercier. En inspirant profondément et en expirant par la bouche, ouvrez les mains et projetez la lumière de votre cœur vers la personne. En lui souhaitant sincèrement le meilleur et le plus grand épanouissement. Replacez lentement vos mains sur votre cœur et, en la regardant, prononcez les mots suivants. : « Je pardonne et libère à jamais tout ce qui a été dans l’espace et dans le temps. Je suis libre et heureux, merci. Je te libère » Soufflez et lâchez la personne et remerciez-la en vous inclinant légèrement.
  • Répétez le même exercice en pensant d’abord à une personne neutre que vous connaissez. Puis à une personne négative ou mal aimée.
  • Ramenez lentement vos mains vers votre cœur pour la dernière fois et dédiez une pensée à vos proches, en pensant aux cadeaux reçus de la vie. Porter toute son attention sur la respiration qui est lente, naturelle, profonde, douce, détendue. Inspirez en accueillant la vie en vous et, à chaque expiration, lâchez tout poids, toute contrainte, toute douleur. Pour la dernière fois, inspirez et allumez dans votre cœur un soleil qui rayonne la lumière de la bonté. En ouvrant les mains, en expirant par la bouche et en répandant cette lumière là où vous êtes.

Rejoignez notre communauté Instagram

Santé mentale : ce qu’il faut savoir

1 thought on “Quel lien entre méditation et alimentation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *